LA VACHETTE AU TANNAGE VÉGÉTAL

La vachette, la matière d’élection de Il Bisonte depuis toujours, est un cuir précieux travaillé avec la technique naturelle du « tannage végétal », un procédé très ancien pratiqué en Toscane depuis des millénaires.

Belles et résistantes, les créations en vachette sont un bonheur pour les sens en raison de leur souplesse, de leur parfum végétal délicat, de leurs transparences imprévisibles et de la patine dorée qui les enveloppe.

L’eau, le vent, l’écorce des châtaigniers et la lumière du soleil sont les secrets de la magie qui permet aux sacs et accessoires Il Bisonte de nous accompagner tout au long de notre vie en changeant jour après jour avec nous : le tannin employé en tant que principe actif du tannage végétal, combiné avec l’utilisation que chacun d’entre nous fait de ses sacs et accessoires, apporte jour après jour aux créations de Il Bisonte la surprenante patine du temps qui passe.
Chaque produit devient ainsi une véritable pièce unique, le fruit de l’alchimie unique entre les agents naturels et la vie quotidienne.

D’OÙ VIENT-ELLE?

Rigoureusement « Made in Italy », tout le cuir de vachette avec lequel sont réalisés les sacs et accessoires de Il Bisonte est acheté depuis cinquante ans dans les mêmes tanneries artisanales de Santa Croce sull’Arno, le plus ancien et le plus important département manufacturier italien consacré à la production du cuir.

COMMENT EST-ELLE PRODUITE?

La qualité a besoin de temps et la vachette ne fait pas exception à cette règle. À partir du moment où les cuirs bruts, conservés sous sel, commencent à être travaillés, jusqu’au moment où ils sont prêts à être employés, pas moins de vingt jours s’écoulent. Tout le processus productif se déroule au sein de la tannerie.
Une fois qu’ils ont été sélectionnés, les cuirs sont avant tout « reverdis », c’est-à-dire lavés et réhydratés. Ils passent ensuite dans les foulons, de grands conteneurs cylindriques en bois vieilli et étanche, semblables à de gigantesques machines à laver. Ici, grâce à l’emploi de chaux, le poil et l’épiderme sont éliminés. Le cuir est prêt pour le déchaulage, la macération et le dégraissage, qui se succèdent à travers de nombreux passages dans plusieurs foulons différents.

La vachette est travaillée par la suite à l’aide de graisses animales et traitée avec le tannin et les anilines, tous deux d’origine végétale, puis laissée sécher.
À la fin du séchage, un passage fondamental afin d’optimiser la qualité et l’aspect du cuir est celui dit du foulonnage à sec, un procédé sans eau qui, grâce à l’aide de la chaleur, brise les fibres intérieures du cuir en le rendant particulièrement souple au toucher. C’est à ce moment que l’on décide également si mettre en évidence le grain du cuir ou le rendre visuellement plus homogène.

COMMENT ET POURQUOI VIEILLIT-ELLE?

Les tanneurs ne cessent de le répéter : pour apprécier véritablement la qualité et l’authenticité d’un sac ou d’un accessoire en cuir de vachette, il faut le soumettre à l’épreuve du temps. Immédiatement après le tannage, en effet, il n’est pas aisé de distinguer un cuir tanné chimiquement d’un cuir au tannage végétal. La seule preuve éloquente de son naturel demeure dans sa capacité de vieillir à merveille.

Tous les produits en vachette de Il Bisonte vieillissent sans s’abîmer, y compris les articles aux nuances non naturelles.

DURABILITÉ

Aucun animal n’est tué expressément pour produire de la vachette. Les cuirs employés par Il Bisonte proviennent exclusivement d’animaux abattus à des fins alimentaires dont les déchets, s’ils n’étaient pas réutilisés, créeraient de graves problèmes de traitement.

La vachette de Il Bisonte est travaillée en suivant la technique du tannage végétal. Cela signifie que pour sa production, on n’emploie ni le chrome ni d’autres substances nocives pour l’homme et pour l’environnement. L’élimination d’agents toxiques tels que les colorants azoïques, le nickel et le pentachlorophénol réduit le risque d’intolérances liées à l’emploi quotidien de sacs et objets de petite maroquinerie. Ceux-ci s’avèrent donc bien tolérés même par les personnes allergiques aux métaux lourds.

Une fois usée, grâce à ses caractéristiques chimiques et biologiques, la vachette au tannage végétal peut être éliminée facilement.

Par ailleurs, la plupart des substances utilisées lors de l’élaboration des cuirs est à son tour récupérée, travaillée et réutilisée dans d’autres secteurs. Le poil éliminé des cuirs bruts, par exemple, est réutilisé dans l’agriculture en tant que fertilisant et les boues issues des dépurateurs sont réutilisées dans le bâtiment pour la production de briques.

VARIÉTÉS

Il Bisonte emploie exclusivement du cuir pleine fleur, la variété la plus naturelle de sa catégorie et parmi les plus précieuses dans le commerce. Les rainures typiques de cette matière et les petites irrégularités superficielles témoignent de son naturel et de sa haute qualité.

En plus de la vachette classique, Il Bisonte emploie également la « vachette vintage », soumise à un procédé spécial qui adoucit ultérieurement la peau et lui apporte un effet vieilli immédiat. La vachette vintage est employée surtout dans les collections homme et dans les créations à l’esprit sportif.

Le cuir de vachette métallisé, que l’on obtient en appliquant sur le cuir une pellicule végétale spéciale, vieillit comme tous les autres sans subir l’écaillage typique du cuir coloré traité chimiquement.

TECHNIQUES DE TRAVAIL

Les caractéristiques uniques de la vachette lui permettent d’être employée dans la création de sacs et accessoires en cuir qui exigent un travail artisanal très raffiné comme la tranche brute, les intérieurs non doublés, les coutures réalisées à la main pour réunir le corps du sac et sa bandoulière.

ÉTHYMOLOGIE ET NOTES HISTORIQUES

Le terme vachette est le diminutif de « vache ». Plus largement, il indique le cuir issu des bovins. En vieil italien, « vacchetta » indiquait un livre en cuir dans lequel on notait chaque jour les dépenses d’une famille. Dans les sacristies, ce terme indiquait le journal des messes.

L’art du tannage végétal a des origines préhistoriques, bien documentées partout en Toscane. Dans l’Antiquité, les cuirs de vachette, grâce à leur résistance à l’usure, étaient principalement employés dans la fabrication de chaussures pour les bergers et les militaires et de besaces de chasse.

Le procédé de tannage est soumis à des règles drastiques déjà au Moyen ge et à la Renaissance. Elles sont établies par le « Statut de l’Art Mineur des Travailleurs du Cuir », maîtres artisans héritiers d’une expérience séculaire dans le mélange des tannins issus des plantes et dans le travail artisanal et manuel des cuirs, et ce dès l’époque des Arts et des Corporations de la République Florentine.

LES TISSUS 

En parallèle et en binôme avec le cuir de vachette, les créations signées Il Bisonte emploient depuis toujours des tissus de haute qualité : des toiles de coton et de lin teintes fil par fil ; des draps de laine du Casentino produits grâce à des méthodes traditionnelles du XIXe siècle dans la "vallée des tissus" qui s'étend de Florence à Arezzo ; des polycotons aussi résistants que des tissus techniques mais agréables à la vue et au toucher.

NOTRE MONDE

30 KM D’EXCELLENCE

MATIÈRES NATURELLES

LE SOIN DE LA QUALITÉ